20/07/2010

Marcel TAMIGNEAUX, Roi 2010 de la Confrérie.

 

Fête de la Confrérie Sainte-Anne à Bouvignes, 1er août 2010

L’origine de cette confrérie est très ancienne : on situe généralement sa création vers le début du 16e siècle. L’Abbé Lambiotte (curé de Bouvignes de 1776 à 1802) nous signale dans une de ses notes qu’elle existait déjà avant 1472 , tout comme il existait une confrérie ayant en l’honneur la dévotion à la Vierge Marie ( confrérie Notre-Dame dont la revue locale «  Les échos de Crévecoeur » a relaté les origines sur base d’un document conservé en partie aux Archives de l’ Abbaye de Leffe et de l’autre dans le fonds privé de feu Monsieur Jacques Olivier – document analysé et commenté par le Docteur Briquemont).

A ce jour, le plus ancien registre est daté de 1712 et se trouve dans les archives de la paroisse. Cependant, nous découvrons dans ces mêmes archives des traces plus anciennes de la Confrérie dans les registres des rentres pour obits transcrits par Adrien Wauthier (curé de Bouvignes de 1658 à 1659).

 En 1762, la Confrérie reçoit de Rome un décret du Pape Clément XIII accordant des indulgences aux membres de l’association. Les règles de la Confrérie furent établies le jour de Sainte-Anne 1723 ; d’après celle-ci, chaque confrère devait assister à tous les offices de la journée, à savoir la messe chantée, les vêpres, le salut outre la procession dans la ville avec la statue de la Sainte.

La Confrérie a toujours reçu l’estime et l’appui de la population bouvignoise qui a prouvé plusieurs fois son attachement à Sainte-Anne par différents dons et legs, outre le fait qu’une grande partie des habitants  du bourg sont inscrits en tant que membres de la Confrérie.

Vidéo de l'hommage à Sainte-Anne et de la messe en l'honneur des Trois Dames de Crèvecoeur

P1010272.JPGP1030500 (Medium).jpgP1010279.JPGP1030487 (Medium).jpg

 

 

 

 

 

 

Cette fête reste très importante dans le cœur des Bouvignois. Cette année, Monsieur Marcel Tamigneaux succède à Monsieur Robert Closset. Natif de Nivelles, Mr Tamigneaux a épousé une Bouvignoise, Madame Suzanne Houbion, sœur de Madame Maurice Godfrin. Après une longue carrière dans la construction civile qui l’a conduit aux quatre coins de la Belgique, devenu veuf, Monsieur Tamigneaux se consacre en grande partie à sa famille : il est papa trois enfants, aujourd’hui  mariés et ayant chacun un garçon et une fille, Alors qu’ils résidaient à Bruxelles, Monsieur Tamingneaux et son épouse se sont engagés dans une communauté nouvelle, « la Communauté des 12 Apôtres »,  particulièrement sensible au dialogue avec les chrétiens d’ Orient. Cet engagement les ont conduit à se rapprocher du monastère Sainte-Croix de Chevetogne où, présentement Monsieur Tamigneaux est tertiaire. Présent chaque mois, à Bouvignes, à la messe célébrée pour les défunts de la famille Godfrin-Houbion, il participera également à la vie associative locale par son intronisation à la tête de la Confrérie Bouvignoise de Sainte Anne.

Cette année, la célébration est animée par quelques membres de la chorale de Leffe placée sous la direction de Madame Bethy Collard, la partie musicale étant assurée par Monsieur Bernard Delobbe, titulaire des orgues paroissiales et par ailleurs, ancien Roi de la Confrérie.

14:33 Écrit par JJB dans Actualité

Les commentaires sont fermés.